Model Shop

Un film de Jacques Demy.
1968
Long métrage de fiction
93 minutes
35 mm - Technicolor (couleurs par Perfect)
Couleur
Avec : Anouk Aimée , Gary Lockwood
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
    Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
    Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
  • Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
    Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
    Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • George (G. Lockwood)
    George (G. Lockwood)
    George (G. Lockwood)
  • George (G. Lockwood) et Lola/Cécile (A. Aimée)
    George (G. Lockwood) et Lola/Cécile (A. Aimée)
    George (G. Lockwood) et Lola/Cécile (A. Aimée)
  • J. Demy sur le tournage de {Model Shop}
    J. Demy sur le tournage de {Model Shop}
    J. Demy sur le tournage de {Model Shop}
  • Lola/Cécile (A. Aimée), J. Demy et A. Varda
    Lola/Cécile (A. Aimée), J. Demy et A. Varda
    Lola/Cécile (A. Aimée), J. Demy et A. Varda
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • J. Demy et Lola/Cécile (A. Aimée)
    J. Demy et Lola/Cécile (A. Aimée)
    J. Demy et Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • G. Lookwood, J. Demy et A. Aimée
    G. Lookwood, J. Demy et A. Aimée
    G. Lookwood, J. Demy et A. Aimée
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée) et J. Demy
    Lola/Cécile (A. Aimée) et J. Demy
    Lola/Cécile (A. Aimée) et J. Demy
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
    Lola/Cécile (A. Aimée)
  • Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
    Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)
    Lola/Cécile (A. Aimée) et George (G. Lockwood)

« Ça me plaisait beaucoup de faire quelque chose sur le fidélité, la fidélité à un souvenir et d’y mêler mes souvenirs de Nantes. » Jacques Demy


« Si on a vu Lola, c’est mieux, comme quelqu’un qu’on retrouve, qu’on rencontre comme ça, après une longue absence. » Jacques Demy


Synopsis

Venice, Californie. George Matthews est réveillé par des hommes qui veulent saisir sa voiture de collection car il n’a pas payé ses traites. Ils lui accordent vingt-quatre heures supplémentaires pour trouver les cent dollars manquants.

(Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.)

Venice, Californie. George Matthews est réveillé par des hommes qui veulent saisir sa voiture de collection car il n’a pas payé ses traites. Ils lui accordent vingt-quatre heures supplémentaires pour trouver les cent dollars manquants. {{(Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.)}} George vit avec Gloria, une aspirante comédienne. Le jeune couple se dispute. George quitte la maison à la recherche de l’argent. Il croise une belle femme vêtue d’une robe blanche et décide de la suivre. Il découvre qu’elle travaille dans un "Model Shop", un lieu de rendez-vous où les clients prennent des filles en photo. Elle s’appelle Lola, elle est française. Son mari l’ayant quittée, elle se retrouve seule et sans argent à Los Angeles. En téléphonant à ses parents, George apprend qu’il a reçu sa feuille d’appel, avec le risque de rejoindre les troupes américaines au Vietnam. Après une scène de jalousie de Gloria à cause des photos de Lola, George retourne au Model Shop, convainc Lola de prendre un verre avec lui et lui déclare son amour. George et Lola passent la nuit ensemble. Pour lui permettre de repartir en France, il lui donne l’argent qu’il a réussi à emprunter. Au petit matin, George rentre chez lui. Gloria le quitte pour un autre homme. Sa voiture est saisie. Il appelle chez Lola, veut lui demander de rester, mais elle est déjà partie. © Olivier Père, 2010

Equipe artistique

  • Anouk Aimée : Lola/Cécile
  • Gary Lockwood : George Matthews
  • Alexandra Hay : Gloria

-* Anouk Aimée: Lola/Cécile -* Gary Lockwood : George Matthews -* Alexandra Hay: Gloria -* Carol Cole: Barbara -* Tom Fielding: Jerry, petit ami de Gloria -* Severn Dardern: photographe au magasin -* Neil Elliott : Fred Carlson, encaisseur -* Jacqueline Miller: le premier modèle -* Duke Hobbie: David, journaliste -* Anne Randall :le deuxième modèle -* Craig Littler : Rob, le gardien de parking -* Hilarie Thompson: la hippie prise en stop -* Jon Lawson: Tony, le joumaliste -* Jeanne Sorel: la secrétaire -* Jon Hill: Allan, le rédacteur en chef -* David Mink: le hippie barbu -* Jay Ferguson: Jay, le copain du groupe The Spirit -* Fred Willard: le pompiste -* Ken Prymus: le cuisinier au snack-bar -* Lou Adler: Grossman -* The Spirit: eux-mêmes

Equipe technique

-* Scénario, production et réalisation : Jacques Demy

  • Dialogues anglais : Jacques Demy, Adrien Joyce (et Jerry Ayres)
  • Images : Michel Hugo
  • Direction artistique : Kenneth A. Reid
  • Costumes : Rita Riggs, Gene Ashman
  • Montage : Walter Thompson

-* Scénario, production et réalisation: Jacques Demy -* Dialogues anglais: Jacques Demy, Adrien Joyce (et Jerry Ayres) -* Images: Michel Hugo -* Direction artistique: Kenneth A. Reid -* Costumes: Rita Riggs, Gene Ashman -* Montage: Walter Thompson -* Assistant réalisateur: Herbert Willis -* Décorateur: Antony Mondello -* Son: Les Fresholtz, Arthur Piantadosi -* Supervision du son: Charles J. Rice -* Maquillage: Ben Lane -* Coiffures d'A. Aimée: Carrie White -* Montage musical: Ralph Hall -* Édition musicale: Lou Adler -* Assistant du producteur: Richard Roth

Bande originale : The Spirits (chanson : Nothing to do and little to say) / Musique dirigée par Marty Paich / Musique additionnelle : J.-S. Bach (ouverture de la {3e suite en ré majeur}), R. Schumann ({Scènes d’enfants}), N. Rimsky-Korsakov ({Schéhérazade})

Analyses

En ville, la tragédie (Cahiers du cinéma)

De Jacques Demy, on gardera en mémoire quelques titres-phares : Lola, La Baie des anges, Les Parapluies de Cherbourg, et d’autres encore, Les Demoiselles de Rochefort, Model Shop, Une Chambre en ville, Trois places pour le 26. A chaque film, un port : Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille… Demy cinéaste de la ronde, de la musicalité, du tragique… Et (...)

Analyses

Model Shop : un film désespéré et mélancolique

Model Shop est le chef-d’œuvre secret de la filmographie de Jacques Demy, son film le plus désenchanté et mélancolique. Fort du succès international des Parapluies de Cherbourg et des Demoiselles de Rochefort, Demy accepte la proposition de la Columbia de tourner un film aux États-Unis. Imaginant un nouveau chapitre dans la vie de Lola, échouée à Los Angeles, il va faire le (...)

Informations techniques


Visa n° 35.510.

Production : Columbia Pictures Corporation.

Distribution: Columbia Pictures Corporation.

Détails du tournage: VO en anglais Tourné à Los Angeles en mai-juin 1968 (25 jours). Sortie aux USA : 1er avril 1969 Sortie en France : 14 mai 1969

Crédits musicaux

| {{Titre}} | {{Durée (en sec.)}} | {{Compositeur/Auteur/Éditeur}} | {{Ayant-droits}} | | Now Or Anywhere | 26 | Compositeur Auteur | Wolfe Randy | | | | Compositeur Auteur | Ferguson Jay| | | | Éditeur | Colgems Emi Music | | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | | | | Green Gorilla | 116 | Compositeur Auteur | Wolfe Randy | | | | Éditeur | Colgems Emi Music | | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | | | | So Little to Say | 110 | Compositeur | Ferguson Jay| | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | Éditeur | Colgems Emi Music | | | | | | | | Model Shop | 174 | Arrangeur | Paich Martin | | | | Éditeur | Colgems Emi Music | | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | | | | Song for Lola | 793 | Compositeur | Ferguson Jay| | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | Éditeur | Colgems Emi Music | | | | | | | Model Shop | 174 | Compositeur Auteur | Stanton John Loche| | | | Éditeur | Colgems Emi Music Inc| | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music In| | | | | | | Ice | 319 | Compositeur Auteur | Stanton John Loche| | | | Éditeur | Colgems Emi Music | | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | | | | Model Shop | 113 | Compositeur | Ferguson Jay | | | | Éditeur | Screen Gems Emi Music | | | | Éditeur | Colgems Emi Music |

Les autres films


Boutique

DVD disponible

Entrez dans la Boutique ...

Boutique

DVD disponible

Entrez dans la Boutique ...

  • Evénements

    Exposition « Le monde enchanté de Jacques Demy » à La Cinémathèque française

    Le cinéma de Jacques Demy dessine un monde. Un monde de villes portuaires (Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille) traversé de chassés-croisés amoureux, où l’imaginaire a toujours raison de l’impossible.Dix-neuf films que le cinéaste désirait tous, « liés les uns aux autres ». Une comédie humaine Pop, entrelacée de songes, formée d’une pléiade de personnages « en-chantés », oscillant entre dérision subtile des mots et sensualité.Sa galaxie se compose de matelots, forains, jumelles excentriques, fée des Lilas, princesse, ouvriers, marchand de télé ou Orphée moderne. Jacques Demy (1931-1990) est un de ces cinéastes magiciens, qui a su garder son enfanceintacte, continuant d’y puiser toute son énergie créatrice. Puissance desublimation inassouvie, présente aussi dans sa pratique de la photographie et de la peinture, que l’exposition révélera pour la première fois au grand public.Parce qu’à travers sa quête de l’idéal, Jacques Demy n’a cessé de croire au destin, il a réalisé des oeuvres qui, si elles semblent légères, sont profondément engagées. Le chant des poètes se mue alors en choeur du peuple, et Demy de ne jamais oublier de montrer que le réel est là, aux portes de ces « rubans de rêves » que sont pour lui les films.Son cinéma, radicalement émotionnel et esthétique, a valeur de manifeste, comme l’atteste la Palme d’Or qui lui fut remise pour Les Parapluies de Cherbourg, à Cannes en 1964. Ses longs métrages revisitent avec impertinence la comédie musicale hollywoodienne et le mélodrame poétique français, avec une touche de psychédélisme abstrait digne du cinéma expérimental.L’exposition fera rimer ses extraits de films avec des photographies, peintures, dessins, ou sculptures créés par les artistes dont Demy a revendiqué l’influence (Jean Cocteau, David Hockney, Alexander Calder, Raoul Dufy, Niki de Saint-Phalle). Elle proposera une traversée de ce Demy-monde, haut en couleurs, qui est un vrai continent à lui seul.

    Serge Toubiana, Directeur général de La Cinémathèque française

    & Matthieu Orléan, Commissaire de l’exposition

    Evénements

    Exposition « Le monde enchanté de Jacques Demy » à La Cinémathèque française

    Le cinéma de Jacques Demy dessine un monde. Un monde de villes portuaires (Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille) traversé de chassés-croisés amoureux, où l’imaginaire a toujours raison de l’impossible.Dix-neuf films que le cinéaste désirait tous, « liés les uns aux autres ». Une comédie humaine Pop, entrelacée de songes, formée d’une pléiade de personnages « en-chantés », oscillant entre dérision subtile des mots et sensualité.Sa galaxie se compose de matelots, forains, jumelles excentriques, fée des Lilas, princesse, ouvriers, marchand de télé ou Orphée moderne. Jacques Demy (1931-1990) est un de ces cinéastes magiciens, qui a su garder son enfanceintacte, continuant d’y puiser toute son énergie créatrice. Puissance desublimation inassouvie, présente aussi dans sa pratique de la photographie et de la peinture, que l’exposition révélera pour la première fois au grand public.Parce qu’à travers sa quête de l’idéal, Jacques Demy n’a cessé de croire au destin, il a réalisé des oeuvres qui, si elles semblent légères, sont profondément engagées. Le chant des poètes se mue alors en choeur du peuple, et Demy de ne jamais oublier de montrer que le réel est là, aux portes de ces « rubans de rêves » que sont pour lui les films.Son cinéma, radicalement émotionnel et esthétique, a valeur de manifeste, comme l’atteste la Palme d’Or qui lui fut remise pour Les Parapluies de Cherbourg, à Cannes en 1964. Ses longs métrages revisitent avec impertinence la comédie musicale hollywoodienne et le mélodrame poétique français, avec une touche de psychédélisme abstrait digne du cinéma expérimental.L’exposition fera rimer ses extraits de films avec des photographies, peintures, dessins, ou sculptures créés par les artistes dont Demy a revendiqué l’influence (Jean Cocteau, David Hockney, Alexander Calder, Raoul Dufy, Niki de Saint-Phalle). Elle proposera une traversée de ce Demy-monde, haut en couleurs, qui est un vrai continent à lui seul.

    Serge Toubiana, Directeur général de La Cinémathèque française

    & Matthieu Orléan, Commissaire de l’exposition

  • Autour du film

    Le clap de « Lola »

    Action !

    Intégrale Jacques Demy > Lola | Model Shop

    Un double DVD autour du personnage de Cécile/Lola, incarné par (...)

    Le film vu par Benoît Jacquot, cinéaste

    Une renversante mélancolie

    Même les plus allergiques au cinéma de Jacques Demy ne pourront (...)

    Autour du film

    Intégrale Jacques Demy > Lola | Model Shop

    Un double DVD autour du personnage de Cécile/Lola, incarné par (...)

    En ville, la tragédie

    De Jacques Demy, on gardera en mémoire quelques titres-phares : (...)

    Chronique Cinéma

    Jacques Demy à propos de Model Shop. Émission diffusée le 8 mai (...)

    Model Shop : un film désespéré et mélancolique

    Model Shop est le chef-d’œuvre secret de la filmographie de Jacques (...)